Blog

  • Soumission annuaire, c’est la jungle, comment s’y retrouver !

    Publié le 23 octobre 2012 par Jeff dans Le Blog | 14 commentaires

    Les annuaires ont toujours la cote ! Comment faire le bon choix.

    Les actions de netlinking sont importantes et nécessaires afin d’augmenter la popularité d’un site internet. La soumission aux annuaires est une solution simple,  rapide, et peu coûteuse pour gagner en popularité. (En comparaison à d’autres sources d’acquisition de BL)

    Les annuaires existent toujours et envoient encore du jus malgré les derniers filtres mis en place par Google et n’ont pas été pénalisés ! Je ne rentre pas dans les détails sur le poids des liens envoyés au travers des annuaires mais des outils existent avec des méthodes pour mesurer le link juice. Vous pouvez mesurer le link juice envoyé par un lien avec un logiciel performant : SeeUrank

    Andre Weyher ancien membre de Google chargé de la qualité des résultats nous dit :
    Don’t dismiss directories completely. I have heard people talking about directories being altogether bad and advise people to avoid them. This is not the case, good quality, moderated directories, or niche directories are still worth looking in to. (Vous avez compris alors je ne traduis pas, j’ai un très mauvais accent anglais ; ) Source .

    Internaliser ou externaliser la soumission aux annuaires ?

    Si vous êtes responsable d’un site internet et souhaitez réaliser du netlinking annuaires (vous savez maintenant que vous ne risquez rien si vous le faites bien et que cela n’est pas interdit) vous vous êtes sûrement posé un certain nombre de questions :

    – Quel est le nombre de soumissions que je dois réaliser ? 20 / 50 / 150 / 500 / Plus ?
    – Combien de temps je vais passer à soumettre mon site sur les annuaires ?
    – Comment qualifier un annuaire avant de lui soumettre mon site internet ? (Voir plus loin)
    – Combien coûte la préparation de soumissions de votre site dans les annuaires ? (sélection des annuaires + réalisation des descriptions correctes et uniques* entre 250 et 800/1000 caractères + titres)
    – Quel est le taux d’acceptation ? Et quel est le jus que va pouvoir m’envoyer le lien une fois la soumission acceptée ?
    – Suis-je capable de le réaliser moi-même ?
    *Il est préférable d’utiliser des descriptions uniques avec une variation importante des anchor text**.
    (Avec une description unique et originale, vous augmentez votre taux d’acceptation et participez au maintien de la qualité de l’annuaire qui lui vous retourne un BL)
    ** Anchor text : mots ou texte servant de lien (Titre/Mots clés).

    Confier son linking annuaire à un prestataire :

    On trouve sur internet une multitude de propositions de netlinking annuaire mais que valent-elles exactement ?

    1) Fuyez les offres du style : « votre site référencé dans 500 annuaires pour 30 € TTC »
    2) N’hésitez pas à demander au référenceur deux ou trois exemples d’annuaires dans lequel il va soumettre votre site. S’il refuse, fuyez.
    3) Demandez si la liste d’annuaires dans lesquels il aura soumis votre site vous sera fournie lors de la prestation (c’est la moindre des choses). Cette information doit être mentionnée sur le contrat, sur le devis et sur la facture.
    4) Votre site sera-t-il soumis à des annuaires payants ? si oui, quel est le budget nécessaire et pour combien de soumissions acceptées ?
    5) Que taux moyen d’acceptation peut-il vous proposer ?

    Proposer soi-même son site aux annuairistes :

    Comment qualifier un annuaire facilement et sans logiciel ?

    1) Sélectionnez uniquement les annuaires avec des liens en dur.
    2) Vérifiez que l’annuaire est bien présent sur les moteurs de recherche.
    3) Vérifiez que l’intégralité des pages de l’annuaire est bien référencée (présentes dans la base) sur les moteurs de recherche. (site :www.ndd-annuaires.com)
    4) Vérifiez que le webmaster valide régulièrement les inscriptions:
    – Contrôlez si une page “nouveaux site ou nouveautés” existe sur l’annuaire.
    – Vérifiez la date de la dernière validation et les précédentes mais aussi le nombre de soumissions en attente.
    – Vérifiez la page en cache sur les moteurs de recherche et comparez-la avec celle de l’annuaire.
    – Vous pouvez faire cette vérification sur une catégorie de l’annuaire.
    5) Contrôlez le duplicate des descriptions de l’annuaire (un annuaire avec un grand nombre de descriptions dupliquées ne sera pas, le plus souvent, d’un grand intérêt)
    6) Essayez d’identifier à qui appartient l’annuaire . Si l’annuaire est géré par une société, il a de grandes chances de rester en place et d’être maintenu dans le temps. Il existe aussi de très bons annuaires très bien maintenus par des particuliers passionnés.
    7) Contrôlez le nombre de pages dans la catégorie de l’annuaire. Si votre site est validé rapidement mais qu’il se trouve dans la 574 e page de la catégorie, votre lien n’a pas de valeur.
    8) Attention aux annuaires qui valident en masse les soumissions (validation automatique). Voir point N° 7.
    9) Préférez les annuaires avec des IP différentes ; Les groupes d’annuaires en sous-domaine (annuaire1.nomdedomaine.com – annuaire2.nomdedomaine.com etc.) qui ont la même adresse IP ont peu d’intérêt
    10) Evitez les annuaires qui vous proposent la soumission automatique dans un petit réseau de 5 ou 6 annuaires, ils récupèrent souvent la même description.
    11) Ne perdez pas de temps à soumettre votre site dans une catégorie qui ne lui correspond pas (Catégorie « Divers » par exemple).
    12) Préférez les annuaires spécialisés et régionaux.
    Note personnelle : Je n’accorde pas une importance prioritaire au PR d’un annuaire.

    On peut aller beaucoup plus loin avec des critères et mesures supplémentaires dans la qualification d’un annuaire et être sûr qu’il nous envoie un maximum de link juice, à tel point qu’un annuaire est capable d’envoyer plus de jus que certains sites de CP ou blogs, et même qu’un site web classique.

    Si vous faîtes le choix de soumettre en interne votre site sur des annuaires (surtout pour des annuaires payants), je vous conseille vivement d’appliquer ces quelques règles de qualification.
    Soignez vos descriptions ainsi que leur longueur, n’hésitez pas à payer pour une soumission (entre 2 et 10 €) et lisez bien les conditions de soumission, votre travail portera ces fruits et vous pouvez ainsi atteindre plus de 50% d’acceptation. Consultez une liste d’annuaires généralistes payants.

    Je vous conseille d’utiliser un logiciel d’aide à la recherche d’annuaires (avec mise en favoris) et à la soumission de votre site avec interface de gestion : Yooda Submit.

    Enfin, utilisez si possible une adresse mail dédiée à la soumission liée à votre nom de domaine.

     

    Jean-François Loup le 23-10-2012

     

    14 commentaires ont été rédigés, allez-vous ajouter le votre ?

    1. Merci pour le récap ! A partir de combien de sites à référencer dans les annuaires un tel travail de qualification est-il rentable selon toi ?

    2. Jeff

      @Laurent C’est au webmaster, en fonction de sa charge de travail, de l’évaluation de son coût de main d’œuvre de ces compétences et de sa stratégie de netlinking global, de faire le choix d’internaliser ou d’externaliser la soumission aux annuaires.

      A partir de 1 ou 2 sites à soumettre aux annuaires un webmaster peut envisager de créer sa propre liste et réaliser le travail de soumission en interne, mais dans tous les cas le travail de rédaction des textes uniques reste une charge de travail importante et très longue pour chaque site.

      La phase la plus longue est la construction de la base d’annuaires avant leur qualification. Cette étape n’est pas à prendre à la légère, car si le nombre d’annuaires qualifiés n’est pas suffisant le webmaster peut avoir tendance à soumettre un peu n’importe où, et le ratio soumission/acceptation ne sera plus rentable en rapport au temps passé.

    3. D’accord à 100% avec ton analyse : Sélectionner des annuaires de qualité et soigner ses descriptions est essentiel ! Les annuaires sont souvent un bon moyen de débuter une campagne de netlinking.

    4. Entièrement d’accord avec toi, le netlinking via les annuaires n’est pas mort et il faut juste bien préparer sa campagne. Il reste de très bons annuaires encore 😉
      [Edit Jeff] : Argument commercial supprimé (voir mon billet d’ouverture du blog), merci.

    5. Un bien joli petit rappel, personnellement j’ai aussi pour habitude de regarder l’optimisation on site de l’annuaire sur lequel je vais soumettre pour le première fois. Cela en dit long sur son potentiel de jus et sur sa pérennité .

    6. Super ça ! Cela ne coûte pas cher, c’est vrai, mais cela peut vite prendre du temps si on a plusieurs sites à faire. Cette tâche est typiquement le genre de tâche qu’il est possible de faire sous traiter à des agences offshores si on a peu de moyens, à condition de bien sélectionner son agence, sinon, vous allez approcher le 0% de taux d’acceptation…

    7. Cela fait longtemps que je n’utilise plus les annuaires, il va peut être falloir que je m’y remette.
      Dans tous les cas il faut diversifier un maximum le profils de liens.

    8. Etre sélectif sur les annuaires à utiliser pour son référencement est devenu indispensable. Inutile de perdre du temps à inscrire son site sur 100 annuaire. Une bonne sélection d’une trentaine d’annuaires de qualité suffit pour commencer un travail de référencement efficace. Pour chacun d’eux, il faudra veiller à produire un contenu unique (description, titre…) et de qualité.
      [Edit Jeff] : Lien modifié, voir mon billet d’ouverture du blog.

    9. Les annuaires ne sont pas morts, ils font partis d’une campagne de netlinking. Le seul point qui est obsolète c’est une stratégie basée seulement sur les annuaires/cp.
      Il faut aussi sélectionner des annuaires pas forcément connus afin de trouver des « lieux » moins fréquentés pour diversifier l’importance des referer.
      Diversifier est le maitre mot

    10. Bon alors je ne suis pas d’accord avec tout mais cela reste un très bon article – juste personnellement je fais quelque fois une soumission ou 2 dans des « petits » groupes d’annuaires qui reprennent la même description – ça peut valoir le coup – mais il ne faut pas en abuser.

      Je fais aussi des soumission dans les annuaires sans liens en dur ou en nofollow ca permet de diversifier le profil de liens du site.
      Sinon je me permet aussi un petit lien ou je donnes plus de précision sur la soumission annuaire http://lemusclereferencement.com/2011/03/18/le-guide-de-la-soumission-annuaire/

    11. Jeff

      @Le juge: La plupart des annuaires demandent des descriptions uniques. J’ai préféré rester dans une ligne de conduite stricte afin d’éviter certaines dérives.

      Il y a certaines règles utiles à mettre en œuvre, la souplesse du travail de chacun permet certaines déviances une fois le sujet bien maîtrisé.

      Les liens « non dur » et/ou en nofollow sont utiles/nécessaires dans la diversité du profil des liens comme tu le dis. Je jouerais de mon temps s’il me le permet pour écrire un article sur la diversité et la forme des liens insite et offsite mais aussi sur le choix de leur support.

      Des extensions existent pour identifier rapidement les liens en nofollow : Chrome SEO pour le navigateur Chrome et NoDoFollow pour Firefox.

      Je ne veux surtout pas montrer où se trouve la zone ligne jaune (elle est différente pour chaque site) et pousser certains propriétaires de site à surfer dessus et la franchir ; ) Pour cela je reste le plus souvent, dans la mesure du possible et en public très proche des guidelines, recommandations / interdictions.

    12. Approche intéressante pour une stratégie de netlinking. Je dois avouer que j’avais laissé tombé totalement la soumission manuelle dans des annuaires qualitatifs. La faute surement temps de validation ou à la non acceptation sur de nombreux annuaires.

      Après en avoir discuter avec toi, j’avoue avoir trouvé tes arguments plutôt convainquant et je vais me remettre à la soumission annuaire prochainement.

      Chose que je ne faisais jamais, payer pour être dans un annuaire. C’est vrai que c’est généralement peu cher pour un bon retour sur investissement. 1€50 pour obtenir un bon BL, je signe tout de suite.

      @Le Juge: par rapport à la soumission dans des annuaires en nofollow, je ne suis pas vraiment convaincu. Sur mon site sanctionné par le Penguoin, j’ai tout d’abord eu le réflexe de diversifier mes liens en créant des BL en nofollow ou avec une ancre non optimisée (ex : « cliquez-ici »…). Après réflexion et échanges sur le sujet, je pense que les liens en nofollow ne sont même pas regardé par Google donc que c’est une perte de temps de soumettre dans un annuaire sans dofollow. Je ne sais pas ce que vous en dîtes mais la question est intéressante.

    13. La même phrase du même auteur m’a fait écrit un article similaire.
      A une époque où tout le monde ne parle que des CP et où on ne peut lancer un sujet sur les annuaires sans en voir certains ironiser voire devenir carrément agressifs, on se dit qu’on n’écrira jamais assez d’article pour la défense de ces types de sites toujours aussi indispensable au référencement.
      AleX.

    14. Hello. J’avais manqué cet article. Comme dit plus haut, ça fait plaisir de voir des billets qui donnent du crédit aux annuaires en général. En tout cas tes conseils sont intéressants.
      … et merci d’avoir ajouté le lien vers la liste de net addict :-)

    Les commentaires sont clos.

Catégories